Voyage au Cambodge | koh Rong Samloem

janvier 29, 2018 , Carine

Île était une fois…Koh Rong Samloem…

 

 

Koh Rong ou Koh Rong Samloem ?

S’il y a un endroit qui était inévitable, c’était bien celui-là ! On n’a pas souvent l’occasion de voir des endroits aussi paradisiaques !

Il y a plusieurs îles à visiter, Koh Rong et Koh Rong Samloem. La première est très animée ! beaucoup de bruit, moins de tranquillité, moins sauvage. Assez mal vue en général…

La seconde, où nous avons été est très tranquille et souvent le choix des familles ou couples qui veulent rester en « amoureux ». ça n’empêche pas d’y venir faire la fête entre amis bien sûr ! il y a ce qu’il faut pour ça.

Nous avons pris le ferry de Sihanoukville de 12h pour nous y rendre, le Island Speed Ferry cambodia (cliquez ici pour plus de détails). Bon à savoir, ils passent vous prendre directement sur votre lieux d’hébergement en minibus.

C’était très rapide (à l’aller vous irez directement à Koh Rong Samloem (environ 50 minutes), au retour par contre ça sera plus long puisque le ferry s’arrête à Koh Rong avant de rentrer sur Sihanoukville (comptez 1h30 maximum).

Pensez bien à prendre des chaussures qui s’enlèvent rapidement car arrivés sur l’île il vous faudra prendre un taxi boat envoyé par votre logeur et pour ça vous mettrez les pieds dans l’eau. En général on vient vous chercher à l’embarcadère pour vous éviter de transporter vos valises dans le sable (j’en ai très peu vu, le sac à dos à largement la préférence au Cambodge). Vérifiez bien d’ailleurs que c’est prévu, on est tombé sur un monsieur bien ennuyé de réaliser que là où il devait dormir c’était loin, loin, loin…l’île est plus grande qu’on imagine et tout n’est pas aussi facilement accessible. Pour la Baie de Saracen pas de soucis, pour Lazy Beach c’est faisable à pieds (25 minutes), ensuite…c’est autre chose !

Ou loger ?

Nous arrivons, les bungalows du Sweet Dream au bord de l’eau…ça s’annonce bien ! Nous sommes très bien accueillis par nos hôtes qui nous offrent à boire le temps que notre chambre soit prête. C’est très rapide.

Le concept est bien sympa, ce sont des vitres sans tain, personne ne vous voit quand vous êtes à l’intérieur, vous pouvez donc laisser vos rideaux ouverts et profiter du décors en permanence 🙂 (sauf si vous avez allumé la lumière, notre hôte pense à nous le préciser !).

Un lit rond, c’est original ! on avait pris une prise anti-moustique, ce n’est pas du luxe là-bas. J’ai fait un peu de lessive, mais c’est si moite que ça ne voulait jamais sécher ! l’eau de mer à une odeur peu agréable, pensez à rincer vos maillot de bains sous peine qu’ils gardent une odeur de poisson (pas frais).

Autour du Sweet Dream il y a de quoi faire la sieste, plein de hamacs, des transats et même des balançoires.

L’eau est vraiment bien chaude, ça nous change sacrément de nos habitudes. Nous habitons dans le sud de la France, mais même l’été, c’est glacé…une question nous revenait souvent à l’esprit : mais où sont les gens ? Mystère…pas tellement dans l’eau en tout cas et pourtant on y est bien !

Un défaut…quand vous êtes bien tranquille sur votre transat ou ailleurs, vous entendrez souvent des bateaux. Des taxiboat ou plus gros. Et comme c’est très calme, ça s’entend fort et assez souvent…mais bon, rien de dramatique.

 

Le lendemain de notre arrivée, il ne faisait pas très beau, alors on a décidé de partir en balade découvrir la fameuse Lazy Beach. Il n’est pas aisé de trouver le chemin…il faut remontrer (ou descendre selon d’où vous venez), jusqu’au bar l’Octopussy et le Tree bar (c’est entre les deux donc).

Vous suivez un chemin de sable, puis de terre rouge, quelques racines d’arbres et un peu de caillasse, mais j’étais en tong, quelques rares personnes pieds nus et certains en chaussures de marche.

C’est vraiment une balade très agréable, on est en pleine forêt 🙂 Un lieu qui semblait intéressant, au tout début de la balade (nous n’avons pas testé) :

Et comme toujours on se demande… »mais où sont les gens ? » (il y en avait, mais pas des masses…enfin au bar du restaurant il semblait y en avoir pas mal !

Le sable est plus jaune que sur la baie de Saracen (on se rend mieux compte sur la première photo). il y a plus de vague, donc un aspect moins « paradisiaque », mais plus sauvage.

[pp_gallery id= »8812″]
};